hadopi chiffres accablantsHello world !

Depuis le début les professionnels, observateurs spécialistes du monde musical et informatique accompagnés des internautes tirent la sonnette d'alarme, préviennent les parlementaires qu'Hadopi sera un échec cuisant. En ce début de semaine l'évidence est devenue réalité pour tout ceux qui refusaient encore de l'accepter avec la publication par le figaro des premiers chiffres d'activité de l'HADOPI. Pourtant la haute autorité, avec le soutient du gouvernement, dans un élan de mauvaise foi remet le couvert avec une campagne de pub à 3 millions d'euros.

Les chiffres:

Vous le savez certainement mais il faut cependant rappeler qu'HADOPI met en place le système dit de riposte graduée qui consiste à réprimander un défaut de sécurisation d'une ligne internet et non pas l'acte de téléchargement illégal (on marche sur la tête !!). Ce dernier consiste en premier lieu à l'envoi d'un mail d'avertissement, en cas de récidive à l'envoi d'un courrier recommandé puis si la connexion est encore utilisée pour des téléchargements illégaux la transmission du dossier à un juge qui prendra la décision d'une amende de 1500 euros ou de la coupure de la connexion "mal sécurisé". Aussi il faut savoir que cette loi ne vise que les téléchargements P2P puisque aucun moyen ne permet de connaitre l'identité des propriétaires de connexions utilisés pour du direct download (à pars la saisie des serveurs et l'analyse des logs impossible pour les services hébergés à l'étranger) ou des échanges sur des réseaux sécurisés.

Selon le figaro depuis la mise en route d'HADOPI en octobre 2010 la haute autorité aurait envoyé 400 000 courriels d'avertissement, 3500 courriers recommandés. Sur les 3500 courriers recommandés Mireille Imbert Quaretta explique au figaro qu'une dizaine de connexions ont passées la 3ieme étape de la riposte graduée mais que les dossiers ne sont pour l'instant pas transmis au juge qui pourraient prononcer la suspension de l'abonnement ou une amende de 1500 euros (Qui a dit HADOPI = inutile?).

"Anéfé" on est donc très loin de la révolution annoncée, HADOPI ne changera en rien le paysage musical français. Faut-il aussi rappeler le budget alloué à HADOPI: 12 millions d'euros. HADOPI ne sert ni les intérêts des artistes pour qui la situation n'a pas changé d'un iota, ni celle des internautes donc grossièrement on peut remmener ce budget au nombre de courriels envoyés qui donne un coût de 30 euros par emails, ça fait sacrément cher le mail ... Plus sérieusement même si l'histoire était déjà jouée d'avance 6 mois après les premiers mails HADOPI continue à s'auto-ridiculiser mais le pire dans toute cette affaire c'est que des gens continuent à croire en cette Haute Autorité qui ne fait que flatter les lobbies de l’industrie musicale se gargarisant d'un systèmes inefficace, couteux et qui embarrasse le monde de la musique, le vrai, qui lui doit trouver des solutions de financement et essayer de maintenir un lien fort avec son public.

3 millions pour une campagne de la honte:

Vous aurez le plaisir (ou pas) de découvrir le 13 juin 3 spots TV ainsi que 6 visuels diffusés dans la presse essayant de légitimer l'action d'HADOPI. On peut lire toute une série de messages plus débiles les uns que les autres commençant par "sans hadopi pas de ..." comme si HADOPI avait une quelconque influence sur le monde musical et audiovisuel.

hadopi campagne

Je pense que sans HADOPI se sont surtout des dizaines d'heures de débat inutiles qui auraient pu être évités laissant le parlement libre pour des sujets plus importants, des millions d'euros économisés ou utilisés à meilleur escient, des dizaines de millions d'euros d'investissement économisés par les FAI qui ne seront pas redistribués aux abonnés ou dans l’emménagement du territoire.

Bref comme d'habitude avec les politiques même si les milieux bien informés expliquent qu'une loi sera inefficace tant que l'on peut flatter les gens influents ou les copains et glaner quelques voix pour les prochaines présidentielles on fonce dans le tas puis on avise après. Ou on avise pas, car au vue des fiascos engendrés par HADOPI tout décideur censé aurait dissout cette haute autorité ridicule et inefficace.
Partager sur:
A propos de l'auteur:
Guillaume Jeantet: titulaire d'une licence pro et fort de quelques années d'expériences je suis administrateur système et développeur mais surtout un autodidacte dynamique et passionné. Je partage sur UBDT mes coups de coeurs et astuces.

Autres articles qui pourraient vous intéresser.

anefeDéfinition et origine de anéfé
Définition de Anéfé: c'est une transcription de la mauvaise prononciation de "en effet" par Christine Albanel durant les débats de la loi HADOPI, voici une vidéo
#1 Le par Steph
http://www.pcinpact.com/actu/news/64001-sans-hadopi-concours-detournement-resultats.htm

Proposer un nouveau commentaire

Votre pseudo s'il vous plaît :

Email (Facultatif, n'est pas affiché et permet de recevoir des notifications de validation / réponses):

Votre site Web (facultatif) :

Exprimez vous :

:arrow::D:confused::cool::cry::eek::evil::!::idea:lol:mad::|:?::p:redface::rolleyes::(:):wink: