bonheur travail dividendeHello world!

J'ai eu du mal à me décider de poster un nouveau billet, pas que l'exercice me déplaise mais après une période de fête un peu calme, 2015 commençait dans une ambiance assez lourde. Souvent je vous écris un petit mot pour la nouvelle année, je fais le point sur l'année précédente et vous laisse un message plein d'espoir. Pas besoin de revenir sur les évènements de Charlie Hebdo, la politique et la haine ambiante et tout un ensemble de choses qui m'ont emmenées à beaucoup m'interroger sur le monde qui m'apparaît incohérent et injuste. Depuis décembre j'ai eu envie de parler de tout un tas de choses allant de sujets concernant l'informatique, de trucs super techniques, le droit d'auteur, la protection de la vie privée, réagir à diverses actu informatique puis d'autres faits de société.

Par exemple quand je lis que pour certains politiques l'ivg est considéré comme une "arme de destruction massive" et que ces mêmes politiques rejettent au parlement européen des articles visant à promouvoir l'égalité entre hommes et femmes ça me fou les glandes. Plus le temps passe plus je développe à chaque instant une aversion profonde pour ces partis politiques d'abrutis dont l'existence ne fait qu’entretenir le feu de la haine, l'individualisme, la peur de l'autre. A ce propos, il faut que je vous raconte, vous savez je suis français, bien français, de souche comme il disent pourtant l'autre jour on m'a insulté. On m'a jeté à la poire "sale arabe", comme ça gratuitement. Mon seul tort? Porter la barbe. (Ahhh le sud de la France, son soleil la méditerranée et ses vieux con racistes ...). Je n'en avais aucune raison mais je me suis senti salis, agressé et j'ai eu du mal à contenir ma peine en pensant à tous les gens qui subissent cela au quotidien. Ces derniers jours Zlatan faisait scandale en lançant sous le coup de l'énervement "pays de merde!", quel con ce mec mais ... s'il avait raison? Non ça ne peut pas être possible, je le refuse.

Pourtant j'ai mal au cœur chaque fois que je regarde le monde autour de moi, chaque fois que je sors de ma bulle et que je vois que tout est fait pour plumer le citoyen moyen, qu'aucune formation politique n'est porteuse d'espoir quand bien même celles qui se proclament du changement sont pires que les autres et qu'on découvre régulièrement qu'elles nous volent. Alors ça va durer longtemps ce cirque? Les gens vont-ils continuer longtemps à voter pour la phrase démago entendue au 20h? Je rêve qu'enfin nous ayons le choix d'une véritable alternative et d'un projet commun émerge, partagé et porté par tous, pour un monde meilleur (coucou les bisounours), mais je rêve.

Pourtant c'est bien de bonheur dont je veux vous parler aujourd'hui. Après tout, se lève-t-on chaque matin pour autre chose que la recherche du bonheur? Vous avez compris que je ne trouve pas satisfaction dans le modèle de société que nous développons mais j'ai trouvé un embryon de solution ailleurs: dans l'entreprise.

Bien j'ai eu souvent l'occasion d'être en colère contre l'entreprise, tu vois, je fais parti de cette catégorie de mecs un peu chelou qui créent des programmes informatique dans ton entreprise, le genre de mecs assez libre de prendre ses propres initiatives et de créer un peu dans son coin. Tu sais que des mecs comme moi sont indispensables au bon fonctionnement de ton entreprise mais tu ne comprends pas ce qu'ils font ni comment ils le font bien qu'ils s'occupent de projets structurants sensibles. Quand un mec comme moi parle d'agilité il ne fait pas référence à la souplesse mais à des méthodes (que tu n'utiliseras certainement jamais parce que nos entreprises sont ridiculement rigides) assurant la satisfaction client qui est sa principale préoccupation. Bref je suis le genre de type qui étouffe dans l’entreprise pyramidale classique et qui avec son équipe est une sorte d'ovni, d'électron libre aux méthodes un peu bizarres, mais qui fonctionnent et rendent heureux ...

Je suis convaincu que les entreprises qui durerons vont subir des changements structurels considérables dans les années à venir. Je vous dis tout ça aujourd'hui mais vous savez, il y a un an de cela je n'avais pas conscience de tout ça. Pour moi c'était l'ordre des choses, on fait de l'agilité sans s'en rendre compte et sans le formaliser parce que c'est facile, parce qu’on est heureux de le faire et parce que ça marche très bien: c'est naturel. Puis on croit naïvement que cela fonctionne ainsi partout.

Cela fera bientôt 7 ans que je suis entré dans le monde du travail et je reste admiratif de la naïveté avec laquelle j'ai évolué dans ce dernier et toute l'énergie que j'ai pu lui consacrer. Quand vous sortez de l'école jeune informaticien il est naturel pour vous d’œuvrer avec votre bon sens, votre cœur et les règles qui régissent la vie de la majorité des entreprises vous sont totalement inconnues et incompréhensibles. Leur rigidité devrait peser sur vous mais comme vous ne comprenez pas les jeux de pouvoir et que ce n'est pas votre problème: rien à foutre. Vous, vous dépannez, créez et sans vous en rendre compte, grâce à votre bon sens et naturel, êtes libéré de la lourdeur des process. C'est une situation rare, une liberté fragile qui se cultive et depuis que j'ai conscience de celle-ci j'en suis reconnaissant chaque jour. C'est une chance de j'ai d'être autonome, libre de la confiance qu'on me porte, libre d'être acteur et partie prenante de la réussite du projet commun qu'est l'entreprise que mes collègues et moi même portons à bras le corps. Mon entreprise n'est pas libérée, mais mon équipe oui (ouai je vous disais qu'on est les mecs bizarres qui font de l'agilité dans leur coin).

Si je vous parle de tout ça c'est parce qu'il existe des manières de faire autres que celles établies communément dans la majorité des entreprises, des courants qui accordent un grande importance à l'humain et qui par conséquent vous rendent plus heureux. J'avais à cœur de vous montrer 3 vidéos qui parlent d'entreprises libérées et de bonheur au travail. La première est un reportage paru sur arte récemment "le bonheur au travail" disponible en replay uniquement pendant quelque jours, la seconde est une conférence Isaac Getz à l'USI et la troisième de Jean-Francois Zobrist dont je ne peux me passer (sacré personnage ce mec).

Ces vidéos vont certainement changer votre manière de considérer l'entreprise et sont des points de départ vers des réflexions plus profondes et personnelles. Je suis curieux de savoir ce dont vous en pensez. N'hésitez pas à me laisser un commentaire.





Partager sur:
A propos de l'auteur:
Guillaume Jeantet: titulaire d'une licence pro et fort de quelques années d'expériences je suis administrateur système et développeur mais surtout un autodidacte dynamique et passionné. Je partage sur UBDT mes coups de coeurs et astuces.

Autres articles qui pourraient vous intéresser.

menace dominique bussereauMenacés de poursuites après avoir partagé un article du Canard Enchaîné
Dominique Bussereau menace deux internautes pour l'avoir interpellé en partageant un article du Canard Enchaîné.
politiciens corrompusUn ado lutte contre la corruption des politiciens
Aux états unis un plug-in permet aux citoyens de connaître par qui ont financer les politiques et ainsi détecter les conflits d'intérêts et ceux étant corrompus.
tabac travail 2006Le tabac interdit sur les lieux de travail depuis 2006
Le tabagisme passif est à l’origine de plus de 5 000 décès par an. Le décret n° 2006-1386 du 15 novembre 2006 encadre les conditions d’application de l'interdiction de fumer dans les lieux à usage collectif.

Proposer un nouveau commentaire

Votre pseudo s'il vous plaît :

Email (Facultatif, n'est pas affiché et permet de recevoir des notifications de validation / réponses):

Votre site Web (facultatif) :

Exprimez vous :

:arrow::D:confused::cool::cry::eek::evil::!::idea:lol:mad::|:?::p:redface::rolleyes::(:):wink: